Les travailleurs de Titmouse ratifient la première convention d'animation de l'IATSE au Canada

VANCOUVER, CB- Le 24 septembre, les travailleurs de l'animation de Titmouse Vancouver sont entrés dans l'histoire en votant pour ratifier la première convention collective de l'IATSE en animation au Canada. Les bulletins de vote ont révélé un soutien retentissant de 96,9 % en faveur de la nouvelle convention. L'accord couvrira environ 200 travailleurs et constitue également le tout premier contrat de la Guilde d'animation, section locale 938 de l'IATSE, qui vient d'obtenir une charte. Les travailleurs de Titmouse ont voté en faveur de l'adhésion à l'IATSE en octobre dernier, à plus de 98 %.

En préparation de ces négociations, un sondage a été envoyée à tous les employés afin de déterminer leurs priorités et d'en faire le point central des négociations. La solidarité des membres a conduit au succès des négociations. Les points saillants de l'accord de quatre ans comprennent des procédures définies en matière d'heures supplémentaires, une augmentation des salaires minimums, des augmentations salariales annuelles améliorées, une prime de 15 % pour les employés qui assument des fonctions de supervision, une augmentation des jours de maladie et des jours personnels (et la possibilité de prendre des demi-journées), ainsi que des REER améliorés avec une structure de frais réduite.

"Cette convention comporte des avantages réels pour tout le monde", a fait remarquer Emily Gossmann, déléguée syndicale principale de la section 938 de l'IATSE et membre du comité de négociation, "et ces avantages seront soutenus par la représentation solide qu'offre l'IATSE".

"L'IATSE est fière de compter ces travailleurs talentueux dans ses rangs", a déclaré le président international de l'IATSE, Matthew D. Loeb, "et ravie qu'ils puissent désormais bénéficier d'avantages et de protections similaires à ceux dont jouissent depuis longtemps les travailleurs de l'animation représentés par l'IATSE à Los Angeles."

Jeremy Salter, représentant international de l'IATSE, a joué un rôle déterminant dans l'organisation des travailleurs et dans l'obtention d'un accord solide. "Les travailleurs de l'animation à travers le Canada ont besoin de meilleures conditions de travail", a-t-il déclaré. "Les travailleurs sont fatigués, sous-payés et ont besoin de protections pour les heures supplémentaires. La formation d'un syndicat est le meilleur moyen de résoudre ces problèmes."

Maintenant que l’adoption de la convention est derrière eux, les animateurs de Titmouse ont hâte de reprendre le travail qu'ils aiment, maintenant sous la protection d'une convention collective.

Les travailleurs de l'animation de tout le Canada sont invités à contacter Jeremy Salter à l'adressejsalter@iatse.nets'ils souhaitent entamer des discussions sur la formation d'un syndicat dans leur studio d'animation.

Français du Canada